FANDOM


Le lion d'Afrique est un mammifère.

Le lion d'Afrique (Panthera leo leo) est une sous-espèce de lion. Traditionnellement divisés en une dizaine de sous-espèces différentes, les lions africains forment à présent une unique sous-espèce. Des analyses génétiques ont en effet réduit le nombre de sous-espèces de lions à deux : le lion d'Asie et le lion d'Afrique. Panthera leo leo désignait auparavant le Lion de l'Atlas, ancienne sous-espèce de lions vivant en Afrique du Nord, désormais invalide.

Description Modifier

On distingue le lion d'Afrique du lion d'Asie (Panthera leo persica) à sa crinière plus abondante et à l'absence quasi-systématique d'une poche de peau (un gousset) s'étendant sous le ventre jusqu'aux pattes arrière, très fréquente chez le Lion d'Asie. Le Lion d'Afrique a généralement un pelage moins épais et une touffe de poils moins longue au bout de la queue que le Lion d'Asie.

Habitat et distribution Modifier

La répartition du lion aux époques historiques, plus restreinte, a cependant été importante. Elle couvrait de grandes parties de l'Afrique, mais aussi l'Europe du Sud ainsi que le Proche-Orient et l'Inde. Jusqu'à l'Antiquité, des lions vivaient encore dans les Balkans, le sud de l'Europe ainsi qu'en Anatolie ou au Moyen-Orient, et de nombreux auteurs qui leur étaient contemporains en font rapport (Hérodote,Aristote ou la Bible, entre autres). On suppose qu'en Europe, le lion a disparu du fait de l'homme au Ier siècle apr. J.-C..

La diffusion du Lion d'Afrique est largement limitée à l'Afrique subsaharienne. Néanmoins, l'extrême sud de l'Afrique ne compte plus de lions depuis les années 1860, époque de l'extinction de l'ancienne sous-espèce du lion du Cap (Panthera leo melanochaita). En Afrique du Nord, l'ancienne sous-espèce du lion de l'Atlas (Panthera leo leo) s'est éteint dans les années 1920.

Les lions ont une grande capacité d'adaptation et de nombreux habitats différents. L'habitat naturel préféré du lion est la savane, mais il figure aussi dans les forêts sèches et les demi-déserts. On ne le trouve toutefois jamais dans les forêts denses et humides ou les déserts arides. Par conséquent, l'espèce manque naturellement dans les forêts tropicales humides centrafricaines et les déserts les plus secs de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient.